Récemment une lectrice m’a posé cette question sur la page Facebook d’Objectif Voyage et je me suis dit que cela pourrait intéresser le plus grand nombre. Concrètement avant cette demande, je ne m’étais jamais posé la question. En effet la 1ère fois que je suis venu sur cette île en 2010, je venais exprès pour la plongée, activité que j’ai découvert (et adoré) sur Koh Tao. Comme partout, on ne peut pas limiter un endroit à une seule activité, mais effectivement la question mérite d’être posée car ma réponse est nuancée.

Les choses à faire et à voir à Koh Tao

Faire la fête à Sairee Beach
Sans atteindre l’ambiance et l’affluence des fameuses Full Moon Party de Koh Panghan, faire la fête et passer du bon temps à Sairee Beach est quand même un « must do » de Koh Tao. Au programme : cocktails, fireshows, buckets, BBQ, lanternes thai, etc… Ici c’est un peu « samedi soir » tous les soirs.

Se relaxer à Chalok
Si vous recherchez la tranquillité et le charme, fuyez Sairee Beach et Mae Haad ! Comme vu juste avant, Sairee est fréquenté par beaucoup de jeunes venus faire la fête sur la plage. Plus grosse ville de l’île, Mae Haad se distingue par son absence de charme… Au contraire, à Chalok et son ambiance plus familiale, vous trouverez tout le nécessaire pour profiter tranquillement de votre séjour sur l’île (restaurants, bars, hébergements, plages, magasins…) dans un cadre chaleureux et bien calé.

Découvrir les plages et baies isolées
Si Chalok est déjà trop animé pour vous, l’île offre également de nombreuses plages et baies à l’écart de l’agitation. Leur isolement a une raison et un prix : quelques unes sont vraiment très difficile d’accès avec un scooter classique automatique. Pour rejoindre ces dernières, il est préférable d’avoir une moto trail et d’être expérimenté ou y aller à pied. Quelques hôtels et resorts accueillent les voyageurs en quête de calme (de bons marchés à luxe).

Faire du snorkeling sur les îlots paradisiaques de Koh Nang Yuan
Si vous prenez le bateau de la compagnie Lompraya depuis Chumpon, ne ratez pas la première escale avant Koh Tao. Dix minutes avant d’arriver à Mae Haad, le bateau s’arrête pour faire le plein de passagers à Nang Yuan, trois cailloux verdoyants reliés par une fine bande de sable blanc au milieu d’une mer bleu azur. Une vraie carte postale ! Je n’ai pas encore eu l’occasion d’y aller mais c’est une excursion que je compte faire à mon retour sur l’île en mars 2014.

Découvrir l’apnée
Et oui, peut-être que vous ne plongez pas non par peur de la mer mais plutôt car vous n’avez pas envie de vous encombrer de tout le matériel lourd et technique qu’impose la plongée sous-marine. Si c’est votre cas, l’apnée est une activité que vous pourriez envisager. Disons-le tout de suite, les deux activités sont totalement différentes. Avec la plongée, vous pourrez observer immédiatement la faune et la flore sous-marine, tandis qu’avec l’apnée c’est Vous et la mer. Durant les cours, vous n’êtes pas là pour observer les poissons. Vous respirez et vous descendez verticalement, en vous relâchant le plus possible. Point. Par contre une fois la technique maitrisée, cela devrait vous permettre de mieux profiter lorsque vous ferez du snorkeling (Palme-Masque-Tuba). Et l’avantage de Koh Tao, c’est le tarif proposé pour devenir un freediver.

Comme vous pouvez le voir, il serait dommage de limiter Koh Tao à la seule plongée sous-marine. Cependant pour apprécier ces endroits, quelques spécificités de l’île sont à connaitre.

Les aspects à connaitre pour apprécier Koh Tao

Les prix abusés des taxis
Du ponton d’embarquement de Mae Haad jusqu’à Sairee, les chauffeurs de taxis vous demanderont 100 bahts par personnes et un minimum de 300 bahts (environ 7,50 €) par voiture (si vous n’êtes que 2 par exemple), pour moins de 5 min et à peine 3 petits km. Si à l’arrivée une telle dépense peut se justifier pour le transport des bagages (vu la chaleur), au quotidien l’addition peut vite devenir salée. La location d’une moto est vraiment conseillée (environ 150 bahts par jour).

La nécessité de savoir conduire un scooter
Vu les prix pratiqués par les taxis, la conduite d’un scooter est presque une nécessité si vous ne voulez pas rester bloqué à la plage de votre guesthouse. Et vu l’état déplorable de certaines routes (qui entraine des arnaques en série par des loueurs de motos peu scrupuleux), je vous déconseille d’apprendre à conduire sur cette île. La moindre rayure pourrait vous coûter plusieurs milliers de bahts.

La quasi-pénurie d’hébergements (très) abordables en haute saison
L’île n’est pas très grande et seule une petite partie de sa côte est développée. Et comme toutes les îles paradisiaques de Thaïlande, les tarifs des hébergements à Koh Tao sont bien plus élevés que dans le nord du pays. Et la haute saison, évidemment, n’arrange pas les choses. Par contre l’affluence est telle en haute saison qu’il est difficile de trouver une piaule correcte si vous voyagez avec un petit budget. Si c’est votre cas, évitez Sairee Beach où les prix sont les plus élevés de l’île. Clairement, c’est la première fois en Asie où j’ai regretté de ne pas avoir réservé à l’avance.

Pour résumer simplement, si vous ne plongez pas et que la conduite d’un scooter ou d’une moto vous effraie, je pense sincèrement que vous allez trouver le temps long sur Koh Tao, notamment à Sairee. Si vous recherchez la tranquillité et toutes les commodités à proximité de votre hôtel, Chalok devrait faire l’affaire. Sinon vous pouvez aussi envisager l’île voisine de Koh Panghan.

Connaissez-vous Koh Tao ? Si vous ne plongez pas, avez-vous apprécié votre séjour sur l’île ?

Vous en pensez quoi ?