Plus authentique que Koh Samui, moins sportive que Koh Tao (surtout si la plongée est une activité que vous laissez volontiers aux autres), Koh Panghnan (ou Koh Phangan) comblera la majorité des voyageurs, par sa diversité, et ce à bien des égards.

Je n’ai malheureusement (ou pas ?) que mes mots pour décrire cet endroit idyllique. J’ai très peu de photos de cette île, ayant perdu mon appareil au Cambodge quelques jours avant mon arrivée dans le sud de la Thaïlande.

Une traversée de nuit dans un bateau-dortoir

Avant de pouvoir se prélasser sur une plage de sable blanc et se baigner dans ses eaux tropicales, il faut bien rejoindre la belle. Si comme moi vous vous venez de la côte Andaman, l’embarquement se fait à Surat Thani. Selon votre heure d’arrivée ou votre envie, vous aurez le choix entre des trajets de jour ou de nuit. Le mien sera nocturne. Et je l’attends avec impatience, vraiment hâte de vivre cette nuit à bord du ferry.

Sur le bateau, l’espace réservé aux voyageurs est une immense pièce où sont alignés plein de petits matelas. Courbés en deux, chargés comme des mules, mes quelques compagnons de chambrée et moi-même nous dispersons jusqu’à ce que chacun trouve la paillasse qui lui servira de lit pour la nuit. Le confort plutôt sommaire fera néanmoins parfaitement l’affaire. Le plus particulier dans cet endroit ? La hauteur suspecte du plafond : 1m50 à tout casser ! Incrédules, nous regardons tous passer à pleine vitesse une des employées du staff. Sa tête ne touche pas le plafond et elle se déplace comme si de rien n’était. Je suis sûr que sa taille l’a aidée pour obtenir le poste :)

Finalement, avec Vanessa malade en mer, nous avons fait cette traversée à la belle étoile, à dormir sur le pont inférieur avec le bruit des vagues, les embruns et le « doux » ronronnement du moteur… Très reposant.

Transport : conseil à l’arrivée du bateau à Thong Sala

Avec la traversée nocturne, vous arriverez de très bon matin à terre. Les rares chauffeurs de taxis présents si tôt savent que votre nuit n’a pas été de tout repos. Ils en profitent pour proposer des tarifs exorbitants et vous assurent que vous ne trouverez aucun transport disponible avant un long moment. Sortez simplement de l’enceinte du port et vous obtiendrez rapidement un tarif convenable (des fois par la même personne qui a subitement divisé ses prix par deux en l’espace de quelques mètres…).

Welcome in Paradise !

À la recherche de la tranquillité à Mae Hat

La plage de Mae Hat, reliée à l'île de Koh Ma par une bande de sable (Koh Phangan, Thaïlande)
Nous n’étions pas en période de Full Moon Party, mais nous n’avions pas envie d’aller à Haad Rin, là où se déroule la fête mensuelle. Notre objectif était bien plus au nord : Ao Mae Hat, une magnifique plage (considérée comme une des plus belles du coin) avec en face d’elle la petite île de Koh Ma.

Sachez que cet endroit est loin d’être le seul où vous aurez la sensation d’être au bout du monde. L’île regorge de criques, de falaises, de petites étendues de sable isolées ou encore de jungle… Louez un scooter et trouvez la retraite de vos rêves par vous même.

À l’Ouest, au soleil couchant, longer à moto la superbe route côtière est vrai bonheur. Au coeur, recouvert par la jungle, vous trouverez de belles cascades mais aussi quelques hébergements en pleine nature pour déconnecter complètement. Enfin si la partie Est de l’île, sauvage et isolée, se développe plus tranquillement que le reste, elle offre toutefois des hébergements pour tous les budgets : du bungalow pas cher à même la plage (comme le Bottle Beach II) aux très beaux hôtels (comme le Santhiya Koh Phangan Resort and Spa à proximité de Ao Thong Beach).

La plage isolée de Bottle Beach (Koh Phangan, Thaïlande)

L’île est un véritable petit paradis, baigné d’eaux turquoises et chaudes. Pour ceux qui connaissent Siquijor aux Philippines, Koh Panghnan me fait énormément penser à cette perle des Visayas. Ce genre d’endroit difficile à quitter…

Pour la plongée : c’est « Sail Rock » ou rien

Au nord à Koh Ma, les fonds sableux ne sont pas franchement propices au snorkeling, pourtant annoncé comme un spot réputé. Je n’ai pas vu grand chose d’intéressant malgré des heures passées la tête sous l’eau. Outre la visibilité très moyenne, j’étais peut être à la mauvaise période.

En fait si la plongée n’est pas autant développée qu’à Koh Tao (et à raison vu les fonds), l’île jouit du meilleur spot de la côte Est (« Sail Rock »), selon de nombreux plongeurs professionnels. Lors de votre voyage, si vous comptez faire les deux îles, essayez de plonger à « Sail Rock » depuis Koh Panghan car depuis Koh Tao il faut bien 1h de bateau pour rejoindre le spot.

Si vous avez envie de découvrir les fonds marins ou de passer votre niveau Padi durant votre voyage, je vous ai listé les meilleurs endroits où pratique la plongée en Thaïlande.

Et pour finir, comment évoquer Koh Phangan sans parler de la Full Moon Party. Pour les plus fêtards d’entre vous, je vous invite à lire mon article à ce sujet.

Et vous avez déjà voyagé à Koh Panghnan ? Plutôt en mode « Robinson Crusoé » ou fêtard jusqu’au bout de la nuit ?


Crédit photo Mae Hat : Nguyen-Anh Le
Crédit photo Bottle Beach : Christian Haugen

Vous en pensez quoi ?